"PETITES VILLES DE DEMAIN" : Bayeux et Port-en-Bessin-Huppain soutenues par le dispositif national

Lauréates communes du dispositif "Petites villes de demain", Bayeux et Port-en-Bessin-Huppain (accompagnées par Bayeux Intercom) bénéficieront d'un soutien spécifique de l'État et de ses partenaires pour leurs projets de revitalisation. Les signatures d'adhésion et d'opération de revitalisation des territoires avaient lieu mardi 6 avril, à huit clos.

"Petites villes de demain" vise à améliorer les conditions de vie des habitants des petites communes et de leur bassin de vie à plus grande échelle, en accompagnant les collectivités dans des trajectoires dynamiques d'attractivité. Le programme a pour objectif de donner aux élus des villes et intercommunalités de moins de 20 000 habitants, les moyens de concrétiser leurs projets de territoire.
 

"Paris est le désert français" a déclaré Philippe Court, préfet du Calvados. Ce sont en effet les centralités qui irriguent le territoire national. D'où l'importance de renforcer les fonctions des centralités comme Bayeux et Port-en-Bessin-Huppain, qui maillent et irriguent le département du Calvados. À cette fin, l'État souhaite remplir deux principaux objectifs, évoqués par le préfet : "refaire venir des habitants de façon permanente" et "faire s'ouvrir davantage de commerces".


Deux opérations de revitatisation du territoire pour Bayeux et Port-en-Bessin-Huppain
 

C'est ainsi que durant six années, le dispositif "Petites villes de demain" sera au service des projets de territoire de Bayeux et Port-en-Bessin-Huppain, centrés sur le rayonnement des deux villes à l'échelle locale mais aussi nationale, et le développement de l’existant (transformation et optimisation du bâti pour l'habitat, développement des itinéraires cyclables, maintien des services de santé et de l'offre culturelle, travail sur l'attractivité des commerces, même si le taux de vacance reste faible par rapport au niveau national).
 

"Nous sommes constamment animés par l'envie d'avoir une longueur d'avance en termes d'attractivité du territoire" explique Patrick Gomont, président de Bayeux Intercom et maire de Bayeux. "Même si aujourd'hui, l'immobilier est très recherché sur l'ensemble de la Normandie, avec cette tendance à vouloir retrouver ou retourner vers des territoires à dimensions humaines, il nous faut des outils comme Petites villes de demain pour faire en sorte que cette attractivité soit pérenne et pour garder les familles ici. Notre objectif est que les habitants souffrent de bien-vivre, c'est tout ce qui importe."
 

Des moyens financiers mais aussi humains seront à disposition des deux villes. Un(e) chargé(e) de projet rejoindra prochainement les équipes de Bayeux Intercom afin de rapidement débuter la mise en œuvre du projet de centre-ville de Bayeux et d’accompagner la définition du projet de territoire de Port-en-Bessin-Huppain, sous forme de plan d'actions.

Retour haut de page