EAU ET AGRICULTURE : des essais tests dans les champs pour réduire les nitrates

En début de mois avaient lieu sur la parcelle d’un agriculteur volontaire à Sommervieu, les premiers essais tests de couverts végétaux dans le cadre du programme Eau et agriculture de Bayeux Intercom. Explications.

Préserver la ressource en eau
 

Radis fourrager, avoine et vesce sur une partie de parcelle, trèfle, moutarde et facélie sur une seconde… Au total, sept essais tests de plusieurs compositions de semis étaient réalisés pour recouvrir les sols avant les prochaines cultures de blé et maïs au printemps prochain. Objectif : savoir quels couverts sont les plus efficaces pour piéger l'azote, et donc limiter les fuites de nitrates lors des pluies de cet automne et cet hiver, qui risquent de polluer les nappes.

Pour préserver sur le long terme la qualité de l’eau distribuée à ses habitants, Bayeux Intercom a établi avec l'aide de ses partenaires* un programme d'actions visant à accompagner les agriculteurs dans de nouvelles pratiques, limitant le recours aux engrais azotés et aux produits phytosanitaires.

 

Combiner viabilité économique des systèmes agricoles et qualité de l’eau
 

L'alimentation en eau potable est un enjeu de santé publique majeur. Conscients des enjeux, nombre d’agriculteurs sont ouverts à l’évolution de leurs pratiques de culture. Aussi, le Programme propose-t-il des solutions alternatives durables, compatibles avec les contraintes techniques et socio-économiques des agriculteurs et suffisamment ambitieuses pour préserver la ressource en eau.

Les agriculteurs volontaires sont accompagnés vers un changement de pratiques à travers la mise en place de plusieurs actions. L’objectif étant de démontrer qu’adopter des systèmes de culture et d'élevage différents, et de surcroit économiquement performants, est possible.

 

L'Eau du territoire
 

9 aires d’alimention de captage s’étendent sur 6 257 hectares, sur le territoire de Bayeux Intercom et au-delà.

Bayeux Intercom compte 11 captages sur son territoire.

Entre 250 et 260 exploitations agricoles sont installées sur les aires d’alimentation des captages.

Bayeux Intercom alimente en eau potable 23 des 36 communes de son territoire, ce qui représente environ 25 000 habitants.

La norme européenne pour la présence de nitrates est fixée à 50 mg/L d’eau distribuée. Toutefois, des pics de concentration sont observés ponctuellement lors du lessivage des sols par les fortes pluies, sans jamais toutefois dépasser la norme autorisée. L’objectif de Bayeux Intercom est de stabiliser puis de réduire le taux à 35 mg/L.

 

* Partenaires du Programme : Syndicats d'eau, Agence de l'eau Seine-Normandie, Chambres d'agriculture de Normandie, partenaires du monde agricole, représentants locaux des agriculteurs.

 

Retour haut de page