Vienne-en-Bessin et son patrimoine

Église Saint-Pierre, XIe - XVIIIe siècles

Domaine des moines de Jumièges jusqu'aux invasions scandinaves, l'église fut donnée par le duc Guillaume le Bâtard à l'abbaye Saint-Pierre-de-Préaux (Eure). L'édifice construit à la fin du XIe siècle est célèbre pour son beau clocher-porche. La nef romane présente une maçonnerie en opus spicatum* et, supportant la corniche, une magnifique collection de modillons sculptés. La plupart des baies ont été remaniées au XVIIIe siècle, mais sur le mur sud subsiste un magnifique portail roman orné. Le choeur a été reconstruit avec la sacristie au nord et une chapelle au sud au XVIIIe siècle.

 

* OPUS SPICATUM
Héritée de l'Antiquité, cette technique de construction qu'on appelle aussi “arêtes de poisson” est considérée par les historiens comme archaïque. Fréquente dans les édifices romans de Normandie, elle fut utilisée jusqu'au début du XIIe siècle.

Télécharger le document pdf
(225 Ko)




La ferme du Vieux Château

Elle est la propriété, au Moyen Âge, de la famille de Vienne, qui donna un archevêque de Reims et l’amiral Jean de Vienne. Cette demeure seigneuriale à la fois ferme et château passa dans les familles de la Ferrières et de Reviers à la fin du XVIe siècle. Les bâtiments, édifiés entre le XVe et le XVIIe siècles s’organisent autour d’une cour fermée rectangulaire dominée par l’imposant colombier-porche du début du XVIIe siècle. Le portail de la fin du XVe siècle, autrefois surmonté de créneaux, présente un décor sculpté flamboyant.

Télécharger le document pdf (162 Ko)

Le domaine des Capelles

Le château des Capelles est un bon exemple des nombreux manoirs ruraux qui ponctuent le paysage du Bessin. La ferme s’organise autour d’une cour carrée, et présente des éléments de la fin du XVIIe siècle. Au XVIIIe siècle, un petit château plus confortable est reconstruit à côté de la ferme et mis en valeur par une grande avenue bordée d’arbres. 

Télécharger le document pdf (157 Ko)