Vaux-sur-Seulles et son patrimoine

Le château de Vaussieux

Reconstruit en 1771 par le marquis d’Héricy, ce vaste château devint en septembre 1778 le quartier général du camp militaire de Vaussieux. Trente mille hommes commandés par le général de Broglie manoeuvrèrent entre Vaux, Saint-Gabriel et Martragny pour démontrer la force des armées françaises face à l’Angleterre engluée dans la Guerre d’Indépendance américaine. Le logis principal, flanqué de deux ailes en avant-corps, présente un pavillon central orné d’un grand balcon et d’un fronton sculpté au décor de style Louis XVI.

Le camp de Vaussieux

En août 1778, Louis XVI rassemble une armée en Normandie. Imaginez plus de 30 000 fantassins, cavaliers et artilleurs aux costumes multicolores, des chevaux, des canons, des tentes alignées sur plusieurs kilomètres … Placé sous les ordres du maréchal de Broglie, le camp s’installe ici même, sur la rive droite de la Seulles, sur les territoires de Vaux, Vaussieux, Esquay, Le Manoir, Saint Gabriel, Martragny, Rucqueville et Brécy. Le château de Vaussieux, mis à disposition par son propriétaire le marquis de Héricy, devient le quartier général, donnant ainsi le nom de " Camp de Vaussieux" à ce rassemblement de troupes. Séparées en deux armées adverses, l’une commandée par le maréchal de Broglie et l’autre par le comte de Rochambeau et le baron Luckner, les soldats manoeuvrent officiellement pour comparer deux tactiques de combat en vogue à cette époque en Europe. La réalité est tout autre et se déroule sur fond de guerre d’indépendance des Etats Unis. Depuis plus de deux ans les troupes de Georges Washington se battent pour leur liberté contre l’armée anglaise. Elles essuient de nombreux revers. Pour leur venir en aide sans entrer directement dans le conflit, Louis XVI ordonne ce rassemblement. Il veut faire craindre aux an lais un possible débarquement sur leurs côtes. La stratégie vise à maintenir une grande partie de la flotte anglaise en Manche, loin du théâtre des opérations du Nouveau Monde. Cette diversion est destinée à diminuer la "pression militaire" sur l’armée de Washington. Elle fonctionne. Les troupes britanniques seront finalement battues et les Etats Unis proclameront leur indépendance. La présence de tant de personnages illustres attire autour du camp de nombreux badauds. Pour les nobles officiers, les soirées sont aut nt d’occasions de fêtes aux châteaux ou dans les salons de Bayeux. Le " Camp de Vaussieux" a d’une certaine façon contribué à l’indépendance des Etats Unis.

Télécharger le document pdf (1023 Ko)

 

Le château de Vaux

Ceinturé de douves, le château occupe l’emplacement d’une ancienne place-forte construite en 1345 avec l’autorisation du Roi, par Jean de Creully dit de Villers. Propriété de la famille d’Écajeul aux XVe et XVIe siècle, le domaine passe aux Le Bedey, sieurs de la Fosse et vicomtes de Bayeux. Reconstruit par Jacques Le Bedey (†1684) ou son fils Olivier (†1727), le château, précédé d’une cour entourée de communs, présente une toiture à la Mansart et d’élégantes lucarnes.

Télécharger le document pdf (153 Ko)