Sully et son patrimoine

Église Notre-Dame, XIIe - XVe - XIXe siècles

À l’origine chapelle seigneuriale dépendant du château voisin, l’église Notre-Dame de la Nativité devint paroisse au XIVe siècle. Remontant sans doute au XIIe siècle, l’édifice a entièrement été restauré à la fin du XIXe siècle par l’abbé Langlois. Il ne conserve du Moyen Âge qu’un élégant clocher peigne gothique flamboyant, placé au XVe siècle entre le choeur et la nef, ainsi que quelques modillons romans réemployés. L’abbé Langlois prolongea le choeur d’une travée supplémentaire terminée par une abside circulaire et, après la reconstruction de la nef, édifia un clocher néo-roman*.

* LE NÉO-ROMAN
La redécouverte du Moyen Âge et de son architecture par les romantiques et les érudits au XIXe siècle va conduire le clergé à restaurer, voire reconstruire, les églises en imitant le style roman des XI-XIIe siècles, période fastueuse de l’histoire de notre région.

Télécharger le document pdf (168 Ko)

La tombe du comte de Sully

Dernier seigneur de Sully, Jacques Louis César Hue, comte de Sully, fut dans sa jeunesse page à la cour du roi Louis XV. Officier sous Louis XVI, il rejoignit, à la Révolution, l’armée des émigrés. Ce lieutenant-colonel, chevalier de l’Ordre de Saint-Louis, devint maire de la commune sous la Restauration. Il meurt en 1824 et repose sur la terre de ses ancêtres. Son tombeau, de style néo-classique, porte sur le fronton ses armoiries encadrées de trophées militaires. Encadrant l’épitaphe, des flambeaux renversés symbolisent l’extinction de la flamme de vie.