Saint-Martin-des-Entrées

Église Saint-Martin XIXe siècle

Construite en 1832, cet édifice est l’oeuvre d’un architecte bayeusain, Louis Edouard Le Forestier de la Forestière, à qui l’on doit également la reconstruction de l’église Saint-Exupère à Bayeux, rue de Caen, dans la première moitié du XIXème siècle. Le clocher de cet édifice, de base carrée, est constitué de trois niveaux surmontés d'un toit pyramidal percé d'oculus. Ses pierres proviennent d'ailleurs du clocher de l'église Saint Exupère avant sa reconstruction. La façade méridionale de la nef est rythmée par sept fenêtresdivisées en deux baies, imitant le style ogival.

* OCULUS
Petite ouverture de forme circulaire ou proche du cercle, munie ou non d'un panneau vitré, aveugle ou non aveugle.

Télécharger le document pdf (460 Ko)

La tour du château de Damigny

Cette tour datant de la fin du XVème est l’un des derniers vestiges d’un château médiéval. Elle constitue l’un des plus anciens monuments de la commune. On suppose que le premier édifice date de l’an mille et qu’il était entouré d’une nappe d’eau d’une trentaine de mètres de large. Il aurait été mis en état de défense au moment de la guerre de Cent Ans. Seule la tour subsiste de nos jours. Au rez-de-chaussée était aménagé un poste de garde doté d’une cheminée. On accédait à l’étage par une échelle. Les huit archères pratiquées aux deux niveaux de la tour, permettaient une défense très complète du site.

Télécharger le document pdf (110 Ko)