Condé-sur-Seulles et son patrimoine

La stèle commémorative du 7 juin 1944

Au lendemain du débarquement, au hameau du Douet-de-Chouain, croisement des communes de Condé-sur-Seulles, Chouain et Juaye-Mondaye, six soldats britanniques ainsi que cinq civils sont victimes d’un raid aérien, selon toute vraisemblance allié. Sur cette stèle commémorant leur sacrifice, figure l’inscription :

  

 

 

               « Ils ont donné leur vie pour notre avenir.
                Ils resteront toujours dans notre souvenir. »

Télécharger le document pdf (181 Ko)

Le château de Condé

Mentionnée dès le XIe siècle, la famille de Condé donna un évêque à Évreux et un archevêque à York.
Longtemps propriété des Longaunay, barons de Nonant, la seigneurie fut acquise au XVIIIe siècle par Louis-Vincent Canteil, conseiller et secrétaire du Roi. A la fin du XVIIIe siècle, son petit-fils, Xavier de Canteil apporte des modifications au bâtiment.
Jusqu’au Second Empire, l’édifice présentait une symétrie parfaite, un corps de logis central flanqué de deux pavillons latéraux. Les chaînages en refends aux angles sont caractéristiques du style Louis XVI et son architecture rappelle le château de Vaussieux ou l’Hôtel de la Tour du Pin à Bayeux.

Télécharger le document pdf (158 Ko)

Église Notre-Dame, XIIe au XIXe siècles

Placée sur un axe antique reliant les cités de Bayeux (Augustodurum) et de Vieux (Aragenua), Condé-sur-Seulles s’est à l’origine développée autour d'un pont. Dédiée à la Vierge, l'église fut donnée en 1119 par Richard de Condé à l'abbaye Saint-Étienne de Caen.
L'église présente, en plan, une nef charpentée précédée d'un clocher-porche et un choeur terminé par un chevet droit. La tour est datée par une inscription de 1741. Le clocher octogonal est couronné d'un lanternon*. Le choeur fut reconstruit en 1846 sous la direction de l'architecte bayeusain Delaunay.

* LE LANTERNON
Hérité de la Renaissance, le lanternon est un petit édifice circulaire, percé d'ouvertures, surmontant un dôme. En 1714, l'architecte Moussard posa sur la tour de croisée
de la cathédrale de Bayeux un lanternon qui servit de modèle à plusieurs clochers de la région.

Télécharger le document pdf (165 Ko)